Découvrez notre nouveau spectacle 
"Regards croisés franco-russes"

 

 

 

 

Nos spectaclesNos photosNos vidéos

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Ensemble Sylphiades a été créé en 2014, fruit d'une collaboration étroite entre Edwige Huant, chanteuse, et Jérôme Duchemin, altiste. 
Son nom vient des sylphes : esprits de l'air, créatures mythologiques, à la fois symboles de beauté, subtilité et aspiration spirituelle. 
Les sylphes sont pour Edwige et Jérôme une métaphore des envolées lyriques et de l'image de la beauté qu'ils souhaitaient envoyer au travers du choix des morceaux. 
Parallèlement à ses concerts, l'Ensemble Sylphiades travaille main dans la main avec de nombreuses maisons de retraite et Foyers d'Accueil Médicalisés (FAM) afin que la musique puisse être accessible à tous.
 

En 2016, Edwige et Jérôme décident de collaborer avec Christophe Mège et Quentin Wattincourt et fondent le quatuor Arcantum, voix, flûte traversière, alto, contrebasse. 

 

11222312 10206394218201491 828421350577081708 o

 

Les membres de l'ensemble 

 

Edwige Huant : chanteuse 

11539217 10206394219721529 2648635584023013506 o

 

Son histoire

 Depuis toute petite Edwige adore chanter et faire du spectacle. Dès l'âge de huit ans elle sait déjà qu'elle veut être chanteuse et découvre la chorale. À dix ans elle souhaite être soliste. Elle n'aura de cesse par la suite de vouloir montrer ses talents sur toutes les scènes. En 2011 elle rencontra le baryton David Serero avec qui elle chantera en duo Memory de Barbra Streisand. L'année suivante, Edwige prit des cours de chant moderne à la Manufacture de la Chanson, à Paris, lieu mythique où nombre d'interprêtes célèbres ont fait leurs débuts. Elle y travaille un répertoire de variété française et de Pop anglophone. Puis elle devint l'élève de Christine Dumont, soliste et choriste à l'Opéra de Paris, afin de se tourner vers le chant lyrique, avec joie. 
Passionnée par les langues, Edwige interpête ses chants non seulement en Français mais aussi en Italien, en Anglais, en Espagnol, en Yéménite et espère pouvoir commencer sous peu le répertoire Russe. 
Aussi à l'aise à l'écrit que sur scène, elle rédige également ses propres textes (poésie, théâtre, nouvelle), et compose ses chansons. Elle pratique aussi la danse depuis de nombreuses années et permettra, sans nul doute, à l'Ensemble Sylphiades de s'ouvrir vers d'autres modes d'expression.  

 


 

Jérôme Duchemin : altiste 

11301482 10206261163435205 1370980495 n

 

Son histoire

  C’est au Conservatoire à rayonnement départemental (CRD) Claude Debussy de Saint Germain en laye que Jérôme débuta le violon en 1972 dans la classe de Nicole Lepeinte, avant d’aller au CNR de Versailles avec Antoine Goulard jusqu’en 1986. Il étudia ensuite l’alto avec Paul Hadjaje et Jean Roudon pour obtenir sa médaille d’or à l’unanimité avec les félicitations du jury en 1989. 
Il montra toute sa passion et son enthousiasme pour la musique de chambre dans les classes de Monsieur Jean-François Gonzalès et de Monsieur Michel Tournus (violoncelliste du Trio français), et commença sa carrière en tant qu’alto solo des «Archers Européens» pour se produire en la Sainte Chapelle pendant six ans. Remarqué en ce lieu prestigieux, il fut appelé à jouer sous la direction de J-P Walles, J-C Casadesus, Yutaka Sado au sein des Orchestres Parisiens : Colonne, Pasdeloup et Lamoureux. 
Sa passion pour son instrument et son répertoire le dirigea très tôt à créer le Trio «Der Dichter» (clarinette, alto, piano) pour en épuiser le répertoire, pendant six ans, aux quatre coins de la France comme à l’étranger (Bonn, Köhl, Mannehein...). 
Bernard Calmel, altiste de l’Ensemble Orchestral de Paris, lui demanda en 1991 d’être membre de son ensemble. Il s’y produisit avec un répertoire inédit de créations musicales avec de nombreux disques pour des oeuvres de Daniel Lesur. Ce dernier, son ancien directeur de conservatoire : Monsieur Jean Aubin (Prix de Rome), et son ami Monsieur Janos Komivès, lui offrirent une de leurs oeuvres dédicacée en reconnaissance de sa générosité musicale. 
En 1994 qu’il devient alto solo de l’Orchestre de Chambre Lyrique de Paris sous la direction de M. Haïk Davtian et y crée le «Quintette Khroma» (quatuor à cordes et contrebasse) avec Haïk Davtian en 1er violon, dans un répertoire Russe, Arménien, Géorgien et classique. De nombreux concerts furent donnés dans le monde entier (Hongrie, Etats des Arabes Unis...) et un disque fut enregistré en 1999 : «Petits Jeux». Parallèlement, il fit la connaissance de Monsieur Janos Komivès (compositeur, inspecteur de la musique, directeur de conservatoire et chef et directeur artistique pour «Sérénade Orchestra» et OPUS 95) qui lui demanda, après audition, de devenir son Alto solo. Il le fut jusqu’au décès de son ami en 2005. De nombreux concerts et enregistrements audio ont été réalisés (2ème Sérénade op.16 de Brahms, Quatre chants sérieux op.21,...). 
Monsieur Komivès fut, par la suite, son Maître de formation afin qu’il obtienne le Diplôme d’état d’alto en 2003. Jérôme Duchemin, passionné depuis son enfance par la pédagogie, s’est investit depuis maintenant 26 ans dans divers conservatoires et établissements scolaires et privés. De 2000 à 2009 il fut à la tête de son quatuor à cordes «Oknos Quartet», avec un répertoire classique et contemporain : intégrale de l’Opus 18 de Beethoven, intégrale Opus 20 de Haydn, Schubert, Mozart, Dvorak, Malipiero, créations contemporaines. Ce quatuor s’est produit dans différents festivals comme ceux de Moncontour ou de Quimper et donna de nombreux concerts partout en France. C’est en 2004 que «Le Concert» dirigé par Monsieur Thierry Pélicant fait appel à lui en tant que chef d’attaque des altos et membre actif de son orchestre symphonique du département de l’Oise. Il fut invité à jouer la symphonie concertante de Mozart. Il fit connaissance de Monsieur Frédric Visconte (1er violon) qui lui demanda de faire partie de son ensemble «Amabile» pour se produire en France. 
Il est depuis 2008 alto solo de l’Orchestre Symphonique Bell’Arte sous la direction de Monsieur Richard Boudarham où les programmes classiques très divers l’orientent aussi à de très nombreux enregistrements de musique de films ( «Oui, Mais...» d’Yves Lavendier, «Une hirondelle a fait le printemps» et «Joyeux Noël» de Christian Carion, «Rien à déclarer» de Dany Boon, «Potiche» de François Ozon et bien d’autres). 
En 2013, Jérôme est appelé à diversifier ses prestations scéniques et joue, depuis cette date, «La leçon» de Ionesco en une version tango avec la Compagnie de la Fortune, co-fondée par Hélène Laurca et Laurent Thémans. Ensemble ils firent le festival d’Avignon en 2014 et y rencontrèrent un grand succès. Jérôme joua également avec eux «Le bourgeois gentilhomme» de Molière, entouré de nombreux comédiens et danseurs. 
C'est en 2014 qu'Edwige et lui fondèrent l’ensemble Sylphiades dans un répertoire alto et voix de musique classique et moderne. 

 

Dsc 0047

 

Trois compositeurs préférés en classique : 

Gustave Malher
Maurice Ravel
Dimitri Schostakovitch

Trois artistes/groupes préférés en moderne : 

Pat Metheny
Jacques Brel
Supertramp

Trois qualités : 

Passionné
Patient
Pédagogue